Ville de Firminy
 

Liste de la majorité municipale

L’Ecole est un pilier de notre République et doit permettre l’égalité des chances. Pour y parvenir, notre équipe a souhaité
s’engager dans la réforme du temps périscolaire.
 
Nous avons souhaité mettre en place des activités diversifiées et de qualité. Depuis près d’un an et demi, les élus et les agents municipaux ont beaucoup travaillé à l’application de cette réforme : mise en place de parcours, choix des activités et des intervenants, rédaction de programmes, organisation de la rentrée, passerelle avec les Centres de Loisirs, coordination avec les clubs et les associations souhaitant participer aux temps d’activités périscolaires…

Liste de la minorité municipale

Chères Appelouses,Chers Appelous,
 
Comme la majorité d’entre vous, notre groupe a repris ses activités il y a quelques semaines. Nous sommes plus que jamais opérationnels et à votre service, après une nécessaire période de reconstruction au cours de laquelle des femmes et des hommes, qui ont tant donné pour notre commune, ont décidé de nous transmettre le flambeau.
Notre action sera donc placée sous le signe du renouveau dans le respect de certaines valeurs que nous partageons avec nos prédécesseurs et les nombreux sympathisants qui travaillent à nos côtés :
 
 

Liste de la minorité municipale

Firminy, un comité a été créé pour venir en aide financière à « La Librairie du Breuil ». Initiative louable pour l’épanouissement de tous par le livre et sauver ce commerce.
Combien de petits commerces appelous ont baissé rideaux depuis quelques années et seulement mars dernier ? Tous étaient la vie de la cité et animés par des femmes et hommes qui avaient à coeur leur travail et besognaient dur depuis des années. 
Qu’a-t-on fait pour les aider ? Pas de comités de : “la boulangerie”, “boucherie-charcuterie”, “des fruits-légume”, “des vêtements”, etc, pour eux ?
Si la solidarité se conçoit pour un commerce, elle doit l’être pour d’autres en difficulté. Simple règle de justice ! Je m’associe à cescommerces appelous «oubliés».Firminy : “deux poids, deux mesures” ?