Expressions politiques

Chaque trimestre, un espace de libre expression est réservé aux groupes politiques représentés au Conseil municipal. Les groupes politiques s’expriment sous leur responsabilité dans le cadre des dispositions prévues par l’article L.2121-27-1 du code général des collectivités territoriales.

Publié le 22 février 2020

Firminy, Villes et Villages où il fait bon vivre en 2020 ! Nous sommes très fiers d’avoir obtenu cette distinction nationale parmi
les 34 841 communes de France d’autant plus qu’un nombre très restreint de communes sont éligibles à ce label. Cette reconnaissance
nationale est une reconnaissance des actions que nous avons entreprises depuis plusieurs années auprès des Appelous pour améliorer leur cadre de vie que ce soit dans le domaine de l’éducation avec des investissements significatifs pour nos écoles ou dans le domaine
associatif avec un soutien sans faille aux nombreuses associations de notre ville.

C’est dans un contexte de limitation des dépenses publiques poursuivie par le gouvernement que le Conseil municipal du 30 janvier dernier a voté les orientations budgétaires pour l’année 2020.Le projet de loi de Finances pour 2020 va impacter essentiellement la ville par rapport à la réforme de la fiscalité et la suppression de
la taxe d’habitation pour près de 80% des foyers. Notre inquiétude aujourd’hui est d’avoir la certitude que le gouvernement compensera
intégralement la suppression de la taxe d’habitation.
La ville poursuit la gestion sérieuse de ses finances. Malgré la ponction très élevée sur nos recettes, nous avons su, grâce aux efforts
de tous, consolider nos comptes, maintenir notre capacité d’autofinancement à un très bon niveau, tout en proposant un service public
de qualité.
Ainsi, le budget 2020 est une nouvelle fois le reflet d’une situation financière très positive de notre ville. Cette solidité financière est un gage d’attractivité et montre notre capacité à offrir aux Appelous un cadre de vie agréable avec des services publics de qualité et accessibles à tous. Nous tenons à remercier l’ensemble de nos agents municipaux qui agissent au quotidien.
Le contexte actuel est marqué par un important mouvement social, dans de nombreux services publics, le malaise se fait ressentir : hôpitaux, maisons de retraite, police nationale, éducation nationale… Tous dénoncent un manque de moyens humains et de reconnaissance qui ne leur permet plus d’effectuer leur mission efficacement.

Quand 40 médecins chefs de service sur 80 au CHU de St Etienne sont démissionnaires, quand 1200 chefs de services-médecins dans
les hôpitaux publics en France menacent de se désengager de toutes leurs responsabilités, de tels actes aussi importants sont inédits en France et montrent un terrible malaise.

Quand la France connaît un tel mouvement social contre la réforme des retraites depuis presque 3 mois, avec 60% des Français qui durant des mois soutiennent le mouvement, un tel mouvement et un tel soutien populaire montrent la nécessité de mener une autre
politique. Comment peut-on envisager de diminuer les retraites de 20 à 30% (- 600€ à – 750€ par mois) pour les enseignants par
exemple alors qu’ils sont souspayés par rapport aux autres pays de l’OCDE ?

Qu’on ne nous dise pas que c’est pour des raisons budgétaires, quand on remet en cause l’ISF en perdant 3,5 milliards d’€ par an de
recettes ! Alors que le nombre de milliardaires a été multiplié par 3 en 10 ans en France !

Nous défendons une nation fondée sur des valeurs de solidarité, de respect, de partage ; une société qui rassemble, qui nous permet à tous de vivre ensemble, une société où les inégalités sont moins fortes.

Publié le 22 février 2020

Depuis 6 ans nous siégeons dans l’opposition du Conseil municipal de Firminy et que nous nous battons pour faire valoir l’intérêt
général en lieu et place de mesures instaurées, à des fins individualistes, par une majorité décousue.

L’ambition personnelle affichée par M. Petit dépasse tout entendement, nuit gravement à notre collectivité et met à mal les valeurs républicaines ainsi que l’exemplarité des élus : Firminy souffre. De nombreux Appelous, des associations, des commerçants, des entreprises, des employés municipaux souffrent … le Conseil Municipal souffre !
Durant ses mandats, M. Petit a toujours voulu se placer au centre de l’histoire de Firminy. Force est de constater qu’il y est parvenu en
plongeant la ville de Firminy dans une situation inédite et en faisant acte de déni face aux difficultés, préoccupations et inquiétudes que
chacun de nous ressent.
Nous considérons cette attitude irresponsable. L’absence de réactivité face à la paupérisation de la commune, aux incivilités, au
déclin économique, à la crise du foncier et du logement, aux enjeux environnementaux ou encore à la dégradation du cadre de vie, relève de la faute grave.
Pour tenter de gommer ces manquements que nous dénonçons sans être entendus, nous voyons soudainement apparaître des engins
de chantier dans le paysage Appelou dans le but de satisfaire à quelques demandes diffuses pour reprendre ici et là des bouts de voirie
ou d’aménagements divers. Et ce, sans AUCUNE COORDINATION d’intervention entre les services qui pourrait pourtant éviter de voir
la même rue bloquée plusieurs fois dans la même année pour réaliser ces travaux: une fois pour le réseau d’eau, un coup pour le réseau de gaz, ou encore pour le passage de la fibre.
Cet entêtement de M. Petit va jusqu’à l’inscription du Débat d’Orientation Budgétaire qui impactera directement la prochaine équipe en place et les choix qu’elle engage alors que rien ne l’oblige à le faire avant les élections municipales de mars prochain. Il se pose alors la question des difficultés techniques, doublées de considérations démocratiques tenant à la légitimité d’un budget voté par une assemblée sortante. Il en va de même pour le Comité Communal d’Action Social (CCAS)

Nous soulignerons l’impact négatif de ce choix sur les services de la ville qui sont malgré eux mis sous pression dans un temps restreint en travaillant dans des conditions déplorables. Nous tenons à saluer leur professionnalisme et leur investissement. Cette soif aveugle de pouvoir de Marc Petit, reflète une image très négative de la ville, continue de saboter et de discréditer le rôle du Conseil Municipal et anéantie toute démocratie en son sein.
Les Appelous et Firminy méritent mieux que ça.

Publié le 22 février 2020

Le prochain Conseil municipal, numéro 39 de la mandature 2014-2020, permettra de débattre du DOB (Débat d’Orientation Budgétaire) qui donnera lieu au vote du Budget lors d’un prochain Conseil.
Je gage que les grands équilibres seront maintenus, les résultats d’exploitation confortés ou maintenus, que la CAF (Capacité d’Auto
Financement) sera elle aussi, maintenue, voire confortée.
Ces équilibres, résultats (réserves), CAF, sont indispensables à une gestion sereine et de précaution.
Ils étaient fondamentaux à réaliser face à la politique nationale suivie depuis des années, qui a lourdement impacté le communal, et parfois compromis dangereusement les comptes de la ville, des communes de France.
Ils restent hypothéqués par un avenir incertain et lourd à bien des niveaux.
Pour notre ville, ces équilibres budgétaires et les précautions de bon sens qui en ont découlé, pourraient être très appréciés dans les mois, voire les prochaines années.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×