Budget municipal

Financée à la fois par les contribuables locaux, par les dotations de l’État et au besoin par l’endettement, chaque collectivité est soumise à des règles budgétaires strictes.

Le budget couvre la période du 1er janvier au 31 décembre et doit théoriquement être adopté avant le début de l’année concernée. La loi, cependant, accorde à la collectivité territoriale un délai courant jusqu’au 15 avril pour procéder à l’adoption définitive de son budget.

Le budget d’une commune ou d’une autre collectivité est librement consultable par tout citoyen.

Fonctionnement : des dépenses stables par rapport à 2018

Les charges de personnel correspondent aux salaires versés aux agents municipaux : ce sont eux  qui assurent par exemple le fonctionnement de la crèche, l’entretien des espaces verts ou encore la cantine des écoles.

Les charges à caractère général correspondent aux charges courantes hors personnel et subventions, comme l’eau, le chauffage, l’électricité, les assurances, le carburant…

1,5 million d’euros est alloué aux associations, un montant qui ne baisse pas malgré des contraintes financières importantes.

Recettes de fonctionnement

  • 7,66 millions d’euros d’impôts
  • 7,1 millions d’euros de dotations et participations

Un principe réaffirmé : le maintien du taux d’imposition et des tarifs municipaux pour les Appelous.

Les investissements : des prévisions importantes

Les travaux d’investissement s’élèvent à 6,04 millions d’euros, dont 400 000 euros dédiés aux projets votés dans le cadre du budget participatif des quartiers et 300 000 euros de travaux dans les écoles.

À cela s’ajoute 1,41 million d’euros de travaux de voirie effectués par Saint-Etienne Métropole pour le compte de la ville.

Soit un budget d’investissement total de 7,41 millions d’euros.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×